Questions le feu

Questions le feu
 
Questions les plus fréquentes.
 
Quelle est la différence entre un poêle en métal et un Tigchelkachel?

La "masse" d’un Tigchelkachel n'est jamais brûlante, mais reste agréablement chaude. Ceci contraste avec un poêle en métal, qui chauffe rapidement et très intensément!
La masse d’un Tigchelkachel est uniformément chauffée de l'intérieur, comme une "batterie de chaleur". Les épais murs de briques (3 couches) stockent 85-90% de la chaleur produite et la libèrent très progressivement sur l'ensemble de la journée. Le poêle émet donc une chaleur modérée et douce. Une chaleur modérée et douce qui est suffisante la plus grande partie de la saison froide.
Un poêle en métal n’a pas cette capacité. La seule façon de tempérer ce genre de poêle est d’étouffer la combustion, puis de la laisser couver sous la cendre! Cet « étouffement » est un très mauvais stade dans le processus de combustion du bois !  Cela fait augmenter les émissions atmosphériques de manière irresponsable! (Dans la maison, il y a même un risque d'intoxication au monoxyde de carbone. De plus, cela provoque un dépôt de goudron qui augmente le risque de feu de cheminée et la quantité de fumée produite occasionne des nuisances à l'extérieur .)
La douceur de la chaleur d’un Tigchelkachel correspond mieux au confort et à la sécurité recherchés et convient idéalement aux maisons « basse énergie ». Produisant très peu d’émissions atmosphériques, ce type de poêle convient également beaucoup mieux aux environnements densément bâtis que les poêles en acier.
Un poêle en acier est indiqué quand il y a un très grand besoin de chaleur et quand il s’agit de brûler des grosses bûches de bois dur. Grâce à la combustion qui le caractérise, le Tigchelkachel produit par ailleurs tout autant de chaleur (par kilogramme de combustible)avec un type de bois plus léger(tel que celui des résineux)! Il doit cependant être très sec.

 

Fichier Taille
matériaux pour poêles à bois sché... 108.98 KB Download

Haut de page
 
Aujourd’hui, presque tous les nouveaux poêles à bois se disent être à haut rendement. Est-ce correct? Comment puis-je savoir clairement ce que signifie en réalité avoir un haut rendement?

Une réglementation plus stricte en Europe a veillé, durant cette dernière décennie, à ce que des poêles à bois plus efficaces apparaissent, notamment avec la création de labels de rendement. Le rendement de tous les poêles(de classe A)ayant un obtenu une bonne note est souvent en réalité un rendement très théorique.


Haut de page
 
Quelle quantité de combustible fossile vais-je arrêter de consommer si je passe à l'énergie verte?

L’"énergie verte" prend différentes formes et vise différents objectifs.
Cela recouvre la chaleur pour chauffer les maisons et l'électricité pour les appareils et l'éclairage.
En utilisant l'électricité issue de combustibles fossiles, un ménage moyen émet en ce moment, 2177 kg de CO2 par an. Passez à l'énergie verte signifie que les émissions de CO2 d'un ménage émettant 2177 kg diminue. En comparaison, la combustion de 824 litres d’essence ou de 1209 m3 de gaz naturel produit également 2177 kg de CO2.
L'utilisation du gaz naturel pour chauffer une maison (en moyenne 2000 m3), donne une augmentation de CO2 d'environ 3600 kg. Chauffer sa maison de manière efficace grâce à la biomasse (bois sec) permet donc une réduction des émissions de CO2 de 3600 kg ! Le chauffage direct au bois (c'est-à-dire son utilisation à l’endroit où on en bénéficie directement) permet donc de faire la plus grosse réduction d’émission!


Haut de page
 
Est-ce qu’un Tigchelkachel (un poêle à accumulation) est adapté à notre climat?

Le Tigchelkachel trouve son origine dans les pays continentaux qui connaissent de grandes variations de température. Il est donc conçu pour niveler, pour modérer ces grandes fluctuations. Dans un climat tempéré, avec moins de fluctuations de température, la constance de la chaleur émise par un Tigchelkachel constitue également une manière très confortable de se chauffer. Un poêle en métal produit vite trop de chaleur. Avec un Tigchelkachel, pendant la saison froide, vous bénéficiez plus longtemps de la chaleur générée.


Haut de page
 
Le feu est-il visible?

Oui, toutes les portes sont en verre afin que vous puissiez profiter du captivant jeu des flammes(de durée relativement courte). La combustion propre du bois permet de plus au verre rester propre longtemps.


Haut de page
 
Notre feu ouvert (cheminée en France) peut-il être transformé en un Tigchelkachel?

Ce serait trop facile qu’une cheminée ou qu’un feu ouvert peut être « transformé ». Après que le foyer ait été complètement enlevé, les fondations peuvent servir à la construction d’un Tigchelkachel un ou même d’un véritable Finoven. Les conduits de cheminées existants peuvent souvent être directement exploités. Après la transformation, vous bénéficierez d’un moyen de chauffage beaucoup plus pratique et d’une chaleur vraiment confortable.

 


Haut de page
 
Est-ce qu'un Tigchelkachel ou un Finoven est adapté à toutes les cheminées?

Nos experts peuvent place voir sur place si un Tigchelkachel ou un Finoven peut être installé, ou si certaines choses doivent être améliorées pour que ce soit le cas. Par exemple, le diamètre minimal du conduit d’évacuation doit être de 15 cm. Les Tigchekachels peuvent être raccordés au conduit tant par leur face arrière (à différentes hauteurs)que par le dessus. L’endroit du raccordement dépend donc de  la position du Tigchelkachel dans la pièce, sans que cela ne pose de problème.

Si pour quelque raison que ce soit, l’installation d’un nouveau conduit est très difficile, un Tigchelkachel peut aussi tout simplement être relié à à une grille munie d’un ventilateur. Le tirage est créé par ce ventilateur. Celui-ci peut être fixé au mur extérieur mais aussi sur le toit. Il est alors nécessaire qu’il y ait une prise de courant à proximité du poêle. Lorsque nous vous rendons visite pour donner un avis, nous discutons avec vous de toutes les solutions possibles.

 


Haut de page
 
Dois-je isoler ma maison auparavant?

Si vous en avez la possibilité ... Oui! L’isolation vous donne ensuite le plus grand confort et est de plus très rentable! Une fois que votre maison est à basse énergie, vous pouvez vous décider pour le Tigchelkachel le plus approprié. L'effet du Tigchelkachel dans la maison sera certainement (beaucoup) plus grand et / ou vous aurez besoin de moins de bois pour vous chauffer!


Haut de page
 
Quelle est la différence entre la chamotte et la stéatite?

La chamotte est le résultat de la cuisson d’une argile améliorée. Elle est caractérisée par une haute résistance à la chaleur (environ 1300 ° C et plus) et est utilisée dans de nombreuses applications industrielles, telles que fabrication de briques et de bétons réfractaires. (Voir le schéma). La stéatite est un type de pierre naturelle. Elle supporte moins bien la chaleur (jusqu'à 350 ° C) parce que sa composition n'est pas homogène. La masse volumique de la stéatite est plus élevée et sa structure est plus dense que la chamotte, mais cette propriété est plus un inconvénient qu'un avantage. Cela la rapproche plutôt du comportement de la fonte et / ou de l'acier car elle se réchauffe plus rapidement et se refroidit  plus rapidement que la chamotte. La couleur de la stéatite est presque toujours gris ou gris / bleu.
Pour plus d'informations sur ces différences, voir: Comparaisons des matériaux.


Haut de page
 
Quel type bois utiliser de préférence dans un Tigchelkachel?

En principe, tous les types de bois conviennent, mais Á CONDITION QU’IL SOIT COMPLÈTEMENT SEC.
Le pouvoir calorifique réel de tous les types de bois se détermine par kilogramme. Du bois de récupération sec et non traité comme le bois de palettes jetables peut également être utilisé.

Pour plus d'informations reportez au fichier PDF sur l'indice de combustion

Fichier Taille

Haut de page
 
Un autre combustible que le bois peut-il être brûlé dans un Tigchelkachel?

Grâce à l’utilisation du béton réfractaire, un Tigchelkachels permet TOUT Á FAIT de brûler aussi d'autres combustibles solides comme le charbon ou les briquettes de tourbe. Le pouvoir calorifique du charbon par rapport au bois est très élevé! Tigchelkachels ne peut pas fonctionner avec le gaz naturel ou d'autres gaz. Au Pays-Bas, obtenir le certificat de conformité d’une installation au gaz adaptée à un Tigchelkachel demande une inspection approfondie (et coûteuse). Un Tigchelkachel est spécialement conçu pour la combustion du bois. Celle-ci est plus respectueuse de l'environnement que la combustion du gaz, selon une étude scientifique de la NIBE (Institut Néerlandais pour la construction Biologique et Écologique) à Baarn (Pays-bas). De plus, se chauffer au gaz revient souvent plus cher que se chauffer au bois.


Haut de page
 
Puis-je raccorder un système de chauffage par le sol ou par les murs à un Tigchelkachel ?

Tous les Finovens et tous les Tigchelkachels émettent de la chaleur par radiation (chaleur rayonnante). Il s'agit d'un moyen de diffusion direct de chaleur, qui réchauffe le sol, les plafond et les murs environnants. Ce moyen de diffusion très efficace et entièrement gratuit est la force (tranquille) des Tigchelkachels!


Haut de page
 
Est-ce que je peux faire du feu avec la porte du poêle ouverte ?

CELA EST FORTEMENT DÉCONSEILLÉ! Cela annulerait les bénéfices dus à l'action unique des petites bouches de soufflage dans la chambre de combustion . De plus, le risque de nuisances liées à la fumée, tant dans la chambre de combustion qu’à l’extérieur, serait même plus grand qu’avec un feu ouvert.


Haut de page
 
Combien de temps faut-il pour un qu’un Tigchelkachel ou un Finoven soit chaud?

Un Tigchelkachel est souvent installé en une demi journée. En comptant les finitions, le travail est achevé en règle générale en un jour.
Construire un Finoven « sur-mesure » peut prendre plusieurs jours (de 3 à 7). Cela dépend de la taille et du design du poêle.


Haut de page
 
Quel est le délai de livraison?

Pour un Tigchelkachel (qui est transportable), le délai de livraison est d'environ 8 semaines. Un Finoven sur-mesure demande souvent 2 à 3 mois pour être construit. Cela dépend du type et des matériaux choisis. Pendant la saison froide, les délais de livraison pour tous les projets peuvent souvent atteindre 3 mois ou plus.


Haut de page
 
Un Tigchelkachel ou un Finoven doit-il être entretenu?

Un Tigchelkachel ou un Finoven demande très peu d'entretien. Après une période de 2 à 5 ans, nous pouvons contrôler le poêle et éventuellement en nettoyer l'intérieur. Il est recommandé de répéter cette opération tous les trois ans. Ceci dépend fort de la façon dont vous utilisez le poêle. Le conduit de cheminée doit bien être inspecté et ramoné chaque année. La suie s’étant détachée doit ensuite être totalement enlevée.


Haut de page
 
Un plancher en bois peut-il supporter le poids d'un Tigchelkachel?

Le poids d'un Tigchelkachel de 600 - 800 kg, peut dans de nombreux cas être supporté par un plancher en bois. Il est toutefois souhaitable de vérifier l’état du sol au préalable. Si nécessaire, quelques aménagements peuvent être faits avant de poser le poêle pour être sûr d’éviter tout soucis. Pour les poêles plus lourds, une dalle de béton est indispensable. Au besoin, nous réalisons les fondations adéquates.


Haut de page
 
Un Tigchelkachel a-t-il besoin d’un approvisionnement en air particulier?

Dans beaucoup de vieilles maisons, on entrouvre une fenêtre pour que le poêle ait suffisamment d'air (la combustion de bois et de l'aération ont alors lieu en même temps).
Pour les logements qui sont équipés d'un système d'extraction mécanique (la ventilation a lieu sous pression), il est recommandé de donner au poêle une alimentation en air particulière.
Dans les maisons réalisées avec un système de ventilation régulée, on peut aussi créer une aération suffisante en entrouvrant une fenêtre ou via une grille. Lorsque la combustion du bois est finie, la fenêtre ou la grille peut être refermée et le système de ventilation peut reprendre son rôle de renouvellement de l’air.


Haut de page
 
Pouvez-vous venir donner un avis à domicile?

Une réponse directement affirmative dépend d'un certain nombre de facteurs. Et ce en raison du temps que prend souvent le voyage coûteux et des coûts qu’il occasionne. Vous êtes déjà bien avancé  dans votre réflexion quant à l’acquisition d’un Tigchelkachel ou d’un Finoven sélection et l'évaluation de la situation par nos soins est déterminante pour votre choix, alors nous serons heureux de venir vous conseiller gratuitement. Mais si vous êtes seulement enthousiaste suite à la visite de notre site web ou suite à une conversation avec un amateur, alors ce type de visite (inutile)augmentera le prix des poêles. Il vaut mieux que vous   veniez d'abord à la salle d'exposition, où vous pourrez découvrir les différents modèles et les différentes couleurs de nos poêles (en fonction). Là, vous pourrez donc voir et ressentir (totalement sans engagement). Vous pouvez également si vous le souhaitez, recevoir de nombreuses  informations et conseils par le biais d’un de nos collaborateurs. Pour une conversation plus approfondie, le samedi est à éviter car il risque d’y avoir beaucoup de monde. Il est par ailleurs souhaitable d’annoncer votre visite.


Haut de page
 
Pouvez-vous donc aussi donner une remise de prix directement?

Oui, nous pouvons vous donner directement une estimation. Mais il est souvent intéressant que nous discutions des différentes possibilités pour vous que puissiez y penser. Une offre est faite lorsque les données ont été traitées. Si vous avez déjà clairement ce que vous voulez, vous recevrez dans la semaine un devis écrit.


Haut de page
 
Brûler du bois, c’est aussi de l'énergie verte?

Oui. Le bois n’est pas un combustible fossile comme le gaz naturel, le charbon et le pétrole. La combustion du bois libère également du CO2, mais en quantité  égale à celle captée par  les arbres pendant leur croissance. La combustion du bois, n’entraîne donc pas d'augmentation de la quantité de CO2. Dans la mesure du possible, utiliser du bois de récupération afin de gérer durablement les forêts et pour que forêts primaires ne servent pas à cette fin. Le meilleur moyen de réduire la quantité de CO2 dans l'atmosphère est de  planter des arbres à grande échelle. Au cours de leur croissance,  les jeunes arbres captent de grandes quantités de CO2. Les parcelles de terres improductives peuvent facilement être destinées à la plantation d’arbres à croissance rapide qui serviront plus tard comme bois de chauffage. Les arbres adultes absorbent peu de CO2 et peuvent donc être utilisés. Le cycle du CO2 tourne donc en circuit complètement fermé. Pour des informations détaillées, voir : Bio énergie à partir du bois.

Fichier Taille

Haut de page
 
Qu'est-ce qui pourrait poser problème?

L’utilisation de poêles à l'accumulation de chaleur à haut rendement peut également poser un certain nombre de problèmes. Voici les erreurs et malentendus les plus communs.

1. Les attentes concernant la quantité de chaleur libérée par ces poêles ne correspondent pas toujours à la réalité. Elle est souvent surévaluée. Beaucoup de gens pensent que ces grands poêles à bois produisent beaucoup de chaleur et qu’ils sont surtout conçus pour de grands espaces. ERREUR. Un poêle à accumulation de chaleur donne une chaleur vraiment tempérée, douce et agréable ; et ce de façon constante durant la journée entière!
 
2.L’isolation est trop faible. Dans les vieilles maisons et les vieilles fermes, obtenir une température confortable, au cœur de l'hiver, exige beaucoup de chaleur. Un poêle  à accumulation émet une chaleur tempérée qui, en général, ne suffit pas dans ce type d’habitation. Pour se chauffer agréablement et de manière économique, une bonne isolation est une exigence(!). Sinon, au cours d'un hiver froid, il faut se servir d’une source de chaleur supplémentaire, tel qu’un chauffage central au gaz.
 
3. On essaye de surcharger le poêle, ou d'accélérer la combustion. Il n’est pas possible qu’un poêle conçu pour garder la chaleur sur une longue durée puisse donner un rapide coup de chaud. Même sur une plus longue période, allumer plusieurs feux successivement ne produira que peu de chaleur supplémentaire et aura surtout pour effet de solliciter plus lourdement le poêle et la cheminée. Pour que ces poêles aient le temps de relâcher la chaleur qu’ils ont stocké, il faut habituellement leur donner une journée.
 
4. La chambre de combustion est remplie à ras bord. Si une chambre de combustion est trop remplie, il ne peut y avoir une combustion complète, et cela produit alors trop de fumée. Il est souvent suffisant de remplir la chambre de combustion à moitié. Avec quelques bûches brûlées successivement (voir 2e combustion) on peut également atteindre la chaleur voulue tout en conservant une combustion complète. La quantité idéale de bois pour une Tigchelkachel est de 1 / 100 du poids du poêle. Pour une Finoven cette quantité n'est pas supérieure à 1 / 150. Faire un premier test avec cette quantité de bois donnera une indication pour les combustions suivantes. Meten is weten, gissen is missen (Mesurer c'est savoir, supposer c’est rater).  (Vous trouverez le poids des poêles en annexe : Spécifications techniques).
 
5. Après des années de stockage, le bois se révèle n’être pas assez sec. Avec du bois qui présente un taux d'humidité supérieur à 20%, il est difficile de réaliser une combustion à haute température, et la chaleur obtenue est alors souvent décevante. Mesurer l'humidité du bois, c’est savoir, deviner l'humidité du bois c’est faire siffler (Meten is weten, gissen geeft “sissen”) (vous verrez pendant la combustion que de la mousse sort du bois humide). Pour une bonne mesure de l'humidité du bois procurez-vous un humidimètre et contrôlez le bois régulièrement. Plus d'informations sont disponibles dans l'annexe: Préparation du bois.
 
6.Terminer le séchage à l’intérieur. Il n’est pas recommandé de faire sécher le bois à l’intérieur (il existe un risque que des insectes (nuisibles) se trouvent sous l'écorce et qu’ils se réveillent une fois amenés à l’intérieur, dans une pièce chaude). Le bois doit être complètement séché à l’extérieur jusqu’à ce qu’un taux d’humidité de 20% ou plus bas soit atteint.
 
7. Terminer le séchage dans le poêle. Malgré les avertissements, certaines personnes terminent le séchage de leur bois (éventuellement trop humide) dans un poêle encore chaud. ERREUR! Le risque existe que le bois ne s'enflamment spontanément, et même qu’une réelle d'explosion de gaz ait lieu! De plus, ceci n’est pas économique car l’humidité du bois refroidit le poêle, ce qui a pour conséquence d’abaisser la température de démarrage pour la flambée suivante. Au total, cette pratique n’apporte donc aucun bénéfice. Le séchage doit se faire entièrement à l’extérieur, sinon il est préférable de continuer à se chauffer au gaz pendant un ou deux ans.
 
8.Brûler le bois sur les cendres. L’idée selon laquelle une bonne combustion se fait sur un lit de cendre a la peau dure. C’est une ERREUR! Dans un poêle à accumulation, faire une flambée sur les cendres restantes est très nuisible à la combustion du bois! C’est ce qui a longtemps été pratiqué dans des foyers primitifs, mais les connaissances sur l'efficacité des poêles n’étaient pas ce qu’elle sont aujourd’hui. Actuellement, nous savons que les cendres sont un déchet et qu’à ce titre, elle doivent être régulièrement enlevées pour que la « métabolisation », la combustion optimale du bois soit préservée. Enlever les cendres régulièrement est donc conseillé.
 
9.Il faut un grand feu pour chauffer les poêles à accumulation de chaleur. ERREUR! Un trop grand feu n'est jamais efficace. Cela se produit lorsque le bois est brûlé avec impatience, et que la surface totale de bois à bruler est trop grande. Cela est dû à: a) une chambre de combustion trop remplie, b) des morceaux de bois beaucoup trop fins, ou c) du bois trop riche en résine, ou une combinaison de ces trois points.


Haut de page